1936 à travers « Le libertaire »

1936-couv-ok1936 à travers « Le libertaire », préface de René Berthier (2016), 2016 (réédition de l’ouvrage paru en 1986 aux éditions Cahiers du vent du ch’min)

LE FRONT POPULAIRE fut autre chose que des occupations d’usines et des travailleurs découvrant les vacances au bord de la mer ! Ce fut aussi une étape révolutionnaire avortée du fait des mandarins syndicaux et des apparatchiks staliniens. Un moment où la social-démocratie va reculer devant le fascisme en refusant son aide à la Révolution espagnole, un moment enfin où le syndicalisme révolutionnaire va montrer qu’il a existé, qu’il existe, et qu’il existera toujours des libertaires pour s’opposer à tous les pouvoirs.

La réédition de 1936… à travers «Le Libertaire» est parfaitement d’actualité car elle montre que les analyses qui y furent développées étaient pertinentes, à l’époque, et qu’elles le demeurent aujourd’hui. A un détail près : quelles que soient les critiques qu’on a pu formuler contre le Front populaire, contre la stratégie qu’il a menée, contre son incapacité à surmonter les obstacles, on ne peut pas nier que celui-ci fut porteur d’un projet qui enthousiasma la classe ouvrière, un projet qui reste encore au cœur de la mémoire populaire.

Le moins qu’on puisse dire est que le gouvernement Hollande-Vals ne porte pas d’autre projet que celui du grand capital, qu’il ne suscite aucun enthousiasme sauf auprès du Medef (et encore !) et qu’il restera dans la mémoire populaire comme un naufrage sans précédent, un suicide politique pour un parti socialiste qui mettra sans doute très longtemps à s’en remettre, sauf à tabler sur l’amnésie des électeurs…

ISBN : 2-978-919568-79-6

148 pages -13 €

La presse en parle :

Le monde libertaire, n° 1785, février-mars 2017

 

About bruno