« Paroles clandestines »

Peintures : Roland CROS, textes : Harpocrate

Pour donner à voir les relations complexes du secret avec la domination et la liberté, Roland Cros choisit de nous offrir des écritures, des graphies réelles et fictives à déchiffrer. Ce recueil d’aphorismes sur la clandestinité, il a voulu le saturer de signes mystérieux et opaques, ou limpides et transparents pour ceux qui en connaissent la clef. A travers cde jeux – de mots – il critique l’idéologie dominante et contemporaine de la transparence généralisée, moteur de la société de contrôle gérée par les esclaves citoyens eux-mêmes au profit des maîtres qu’ils servent. Il montre que l’acte de cacher et de se cacher n’est en soi ni bon ni mauvais, ni honteux. Sans dissimulation nous ne saurions devenir des sujets de nous-mêmes : pas de liberté possible. Roland Cros a voulu associer la figure humaine à l’écriture, pour montrer comment, dans le secret des signes, il en va toujours de l’Humain, victime des dispositifs de pouvoir, prisonnier, esclaves des réseaux de domination et, à la fois, luttant aussi pour sa liberté, à travers l’affirmation identitaire des langues et des cultures. Visible et inconnue, la parole libre est possible, elle a parfois la clandestinité pour condition. Avec ses courts cryptogrammes et ses mots puissants venus de civilisations et de cultures du monde entier, (parfois imaginaires, même) vous déchiffrerez leurs origines avec malice et plaisir (la traduction est à chercher dans un recoin) sur les couleurs « pantone » très crues, très vives, sautant au visage… pour mieux vous dissimuler la vérité des mots. Une superbe pièce supplémentaire à ce puzzle artistique et politique, qu’est cette collection « Paroles », si originale et tellement prometteuse de découvertes talentueuses nouvelles, auxquelles les libertaires sont toujours attentifs et sensibles.
Collection Paroles.
125×220 mm, 60 pages quadrichromie, papier glacé.
isbn : 978-2-914980-61-6
13 €

About cabusar