La verticale du fou : Histoire saignante et complètement foldingue d’une révolte armée dans un HP

A paraître tout bientôt

Plutôt en HP que dans ce monde de dingues !

Cette histoire est véridique. En tout cas, elle devrait l’être !

Sept, même pas mercenaires, qui se retrouvent, par hasard, dans un HP (hôpital psychiatrique) because « malades » addictifs à la bibine. Pourquoi boire ? À l’évidence pour oublier. Mais, quoi ? Docteur Folamour, un putain de grand sorcier, et son équipe, du genre anti- psy, nous ont fait prendre conscience du pourquoi et du comment de quoi. Pas, ou très peu, de cachetons pour assommer le chrétien. Juste de l’écoute. Du respect. Osons le terme, de l’amitié.

Sur ces bases, on comprend tout de nos histoires qui n’en font qu’une. On sait pourquoi, par delà les hasards de nos vies, une logique civilisationnelle nous a menés là où nous n’en sommes plus. Mais, justement.

Comme on va mieux, voir bien, « logique », on va nous relâcher. Donc, on va nous renvoyer à la case départ qui est à l’origine de TOUT. Dans la « norme ». Pas question !

Le monde capitaliste extérieur est complètement fou. Il court après les sous, la loi de la jungle, le chacun pour soi, la destruction suicidaire des conditions de la vie sur cette planète. C’est un asile d’aliénés à ciel ouvert. Nous relâcher là-dedans, c’est nous condamner. Donc, pas question !

Nous ne voulons pas être renvoyés chez ces fous. Nous voulons rester dans notre HP. Entre gens normaux. Et c’est pour cela que nous avons pris les armes !

Pour le soviet de tous les 19 juillet, le sous commandant Raynaud

JEAN-MARC RAYNAUD, né le 14 juillet 1789, a été professeur émérite de droit pénal à l’université Alexandre Marius Jacob des îles du Salut. Il ne s’en est jamais remis. Certains l’ont ensuite entraperçu avec Antonin Artaud, Jean Genet, Benoist Rey, Philippe Camus et Michel Bakounine sur l’île d’Oléron. Pas FOU !

About bruno