Pédophilie : de la chute de Matzneff à une lecture sexo-politique de l’après-68

Derrière le nom de Matzneff, de nombreux autres ressurgissent aujourd’hui, vus sous une tout autre facette : Sartre, Beauvoir, Foucault, Hocquenghem, Schérer, Duvert, Sollers, Cohn-Bendit, Pivot, Finkielkraut, Bruckner, July… et Dolto. Beaucoup sont morts, tandis que la liste est bien plus longue de ceux qui ont, peu ou prou, contribué à former cet « air du temps », véritable responsable collectif – d’où l’impunité générale -, dont la généalogie contemporaine remonte à Mai-68 et, plus encore, aux années de l’après-68. Tel est l’angle de cette enquête approfondie, réquisitoire autant que plaidoyer, constitués autour de pervers asservis à leurs pulsions et dont enfants et adolescents étaient – et sont toujours – les victimes. Un lien est également établi entre le fameux « interdit d’interdire » et cette dérégulation libérale à tout-va qui s’est en suivie, cause de grande confusion, et appelant de nos jours, en retour de bâton, de nouveaux interdits. L’ensemble des relations humaines – économiques, politiques, cultu­relles, jusqu’à nos rapports intimes et sociaux – s’en trouvent pour le moins perturbées .

GÉRARD PONTHIEU est journaliste. Il a pratiqué la presse dans presque tous les sens – et même en formant des journalistes. Il a parcouru quelques pays d’Afrique, des Amériques et d’ailleurs.

Il a publié de nombreux reportages et articles dans les médias francophones. Auteur de plusieurs livres, il a dirigé de 1975 à 1980 la revue Sexpol, sexualité-politique. Il tient un blog depuis 2005 [https:// c-pour-dire.com/].

ISBN : 978-2-900886-12-0

101 pages – Illustrations – 14 €

About bruno