« Les bagnes d’enfants » Paul Dartiguenave

et autres lieux d’enfermement
Enfance délinquante et violence institutionnelle du XVIIIè au XXè siecle.

La délinquance enfantine et la criminalité juvénile existent depuis toujours. Ou presque. En tout cas , depuis que la misère sociale qui les sous-tend est de ce monde ! Pour y faire face, des siècles durant, on a réprimé et enfermé.
Et on a envoyé des enfants en prison, dans des bagnes, dans des colonies pénitentiaires, dans des maisons de correction…
Ce livre, littéralement hallucinant, nous conte l’histoire d’une gestion à la hache (c’était avant le « karscher ») de la délinquance des mineurs. Et c’est terrifiant car on ne souhaiterait pas la moitié de ça à son pire ennemi. Pour autant, il nous raconte également l’histoire d’une stratégie de la répression et de l’enfermement qui s’est révélé tellement contre-productive que l’évidence de la prévention et de l’éducatif s’est peu à peu imposée à l’institution judiciaire et au législateur.
A l’heure d’aujourd’hui, c’est à dire d’un délire sécuritaire (savamment orchestré par les maîtres du monde) prônant un retour prioritaire à la répression et l’enfermement, c’est peu dire que ce livre est à lire de toute urgence !

2007
140×210 mm, 241 pages,
isbn : 2-914980-41-8

15 €

About cabusar