«Carmausines» de Françoise Cayla

carmauxCarmausines, Françoise Cayla, Août 2016

Carmaux, pays du charbon, de Jaurès, des luttes ouvrières, puis de la récession.

Deux maisons voisines voient passer les générations. Parmi elles, quatre femmes, quatre Carmausines.

Construite en 1956, la maison d’Ernestine et Justin, lui, ancien piqueur au fond, elle, concierge à la clinique de la Société des Mines, voit arriver en 2010 de nouveaux propriétaires, Djemma, la Marocaine d’origine, et sa famille. Ce changement intrigue C., la voisine de 85 ans, qui n’a jamais quitté Carmaux. Gaby, sa fille, revient de plus en plus souvent dans la ville de son enfance. À contrecœur ?

Impossible de dissocier l’histoire de la cité charbonnière, florissante puis déchue, de celle de ses habitantes.

Texte autobiographique ? Peut être.

Topo-biographique conviendrait mieux…

Françoise Cayla est née à Blaye-les-Mines (Tarn) en 1949. Famille de mineurs, jeunesse à Carmaux, ville dont elle est partie mais où elle revient toujours.

Vit à Toulouse où elle a enseigné la littérature.

On pourra se recueillir sur sa tombe à Blaye-les-Mines, mais il faudra attendre un peu.

À publié en 2012 Bas morceaux aux Éditions du bord du Lot. S’entremêlent les grands moments de l’histoire des mines de Carmaux –  grèves des mineurs et verriers, soutenus en 1895 par le député Jean Jaurès, récession de 1980 – et l’histoire de celles et ceux qui vivent dans l’ombre, « les petits, les sans-grade ».

ISBN : 978-2-919568-75-8

89 pages – 8€

La presse en parle :

Le monde libertaire, n° 1782, 15 oct. au 15 nov. 2016

About bruno