L’amour à Bénestroff

Mon père avait dit, ça lui fera du bien la colo, il est toujours dans les jupes de sa mère à se nourrir de chocorem. Un jour il ira à la guerre avec ses chocorem et son banania et sa mère lui fera encore ses lacets. J’avais donc fait la colo, j’avais bravé les méduses, les sous-marins allemands, avalé des kilos de ratatouille au réfectoire et puis ils m’ont relâché.

Me voilà de retour chez mes grands-parents dans le petit village de Bénestroff. Le plus beau village du monde. C’est durant cet été que je grandis. Presque d’un seul coup. J’avais 12 ans. Je grandis de partout, de l’âme et du reste. Le village se mit à rétrécir, jusqu’à devenir ce petit point rouge en haut à droite sur la carte de France, tandis que je grandissais encore et encore et que ma soudaine croissance ne s’arrêterait jamais.

Quel mystère avait déclenché cette poussé ? J’avais bien ma petite idée. Tout commença le jour où je croisai le regard de la fille aux yeux noirs.

Car tel était mon destin…

ANDRÉ FABER est né en 1954 et vit en Moselle. Il apprend la mécanique et travaille un temps en usine. Après un détour tardif en école d’art, il gagne sa vie comme graphiste, puis journaliste. En 1994, il devient illustrateur indépendant. Publié dans de nombreux titres de presse dont Courrier International, il crée entre autre le strip BD Monsieur l’Homme. Son premier roman paraît en 2014 .

ISBN 978-2-900886-17-5

136 pages – 13 €

About bruno