« La commune libre de Saint-Martin » de Jean-François Aupetitgendre

Dans la commune de Saint-Martin (5 000 habitants), un élu de base a découvert des archives sur un groupe libertaire local du XIXe siècle. Surpris de l’étrange actualité de leurs idées il a repris leurs propositions et s’est présenté aux dernières élections municipales.
Contre toute attente il a été élu maire en proposant d’instaurer la démocratie directe et l’autogestion, de développer toute une série d’initiatives allant à l’encontre de la pensée unique libérale.
Succès.
Depuis, la petite ville invente, transforme, remet en question la gestion communale classique, loin des médias indifférents, sans grandiloquence, pas à pas. Un vent d’innovation à transformer les citoyens et les structures… au point d’inquiéter le pouvoir qui fera tout pour étouffer dans l’œuf cette initiative isolée, avant qu’elle ne s’étende.
Pourtant, d’autres expériences communales de démocratie directe ont lieu en Europe et dans le monde. Une autre société est possible, plus équitable et respectueuse des libertés, plus écologique et riche en rêves, sans attendre le Grand Soir ou la chute du capitalisme. D’autres Saint-Martin sont possibles.

ISBN : 978-2-919568-21-5

13 €

En savoir +

8 commentaires sur “« La commune libre de Saint-Martin » de Jean-François Aupetitgendre

  1. je ne trouve aucun développement sur le net
    ce livre est un roman ? ou bien relate les faits d’une ville dans l’hexagone ?

    1. Ce livre est un roman, la commune de Saint-Martin est fictive. Mais, qui sais, les prochaines élections municipales arrivent…

    1. Bonjour,
      Cela rappelle l’expérience réelle de Vandoncourt (Haut-Doubs, je crois) des années 80.
      Il y a aussi ce tout petit village d’Ariège il me semble, dans lequel les néo-ruraux étaient nombreux et ont ainsi “remporté” la mairie. J’ai oublié le nom de ce village cité dans l’article de la revue Silence où j’avais lu l’information il y a plusieurs années. Je crois que c’est toujours en cours.
      J’ai personnellement le projet “d’aller aux élections” sur une liste existante dans mon village, en l’occurence celle de l’équipe actuelle du maire qui est un gentil monsieur de gauche, sincère et ouvert. Projet : instiller de la démocratie directe, radicale, libertaire. Je souhaiterais être en contact avec des personnes qui vivent cela ou ont un projet similaire pour mutualiser nos idées, actions et nos.. efforts.
      A bon entendeur. http://rahmabaman.free.fr
      Ce choix me parait a priori plus réaliste dans la plupart des cas, que celui qui est décrit par le livre. Mais bien sûr, cette autre voie existe et fonctionne sous certaines conditions.

    2. Le village de La Horgne dans les Ardennes
      (150 âmes) a vu une liste communaliste être élue (pas mal de gens , Gj ou pas, issus du mouvement de Commercy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *